Colloque

«We found love in a hopeless place»: la présomption d'hétérosexualité dans la littérature dystopique pour young adults

Jeudi 11 Mai 2017, 10:30

 

Présentation de la communication

«L’exemple de Beauty Queens permet de constater en quoi les représentations queer du corpus sont une piste pour explorer et réfléchir différemment les corps féminins et la communauté qu’ils composent.

J’en viens plus généralement à m’interroger sur le contexte et les conditions nécessaires pour qu’adviennent la subversion, les représentations queer, mais aussi la solidarité entre femmes. Bref, je considère que l’entreprise de représentation investie par Libba Bray dans Beauty Queens gagne en importance dans la littérature dystopique young adult, car elle permet de contrer l’homogénéité vers laquelle tendent les fictions utopiques et dystopiques.»

 

Archive vidéo de la communication

Auteurs et artistes référencés:
Pour citer ce document:
Lebel, Jean-François. 2017. « We found love in a hopeless place: la présomption d'hétérosexualité dans la littérature dystopique pour young adults ». Dans le cadre de Femmes ingouvernables: corps et communauté. Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 11 mai 2017. Document vidéo. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/we-found-love-in-a-hopeless-place-la-presomption-dheterosexualite-dans-la-litterature>. Consulté le 25 avril 2019.
Aires de recherche:
Champs disciplinaires:
Problématiques:
Figures et Imaginaires:
Classification