Table ronde

Usages du cinéma dans «Les Grandes blondes» de Jean Echenoz

Vendredi 13 Octobre 2017, 15:00

 

Présentation de la communication

Sara Bédard-Goulet s’intéresse dans cette communication à l’image cinématographique telle qu’elle peut être sollicitée dans l’œuvre littéraire et, plus particulièrement, dans le roman Les grandes blondes de Jean Echenoz (1995).

«Cet auteur contemporain français entretient des liens étroits avec le cinéma, que ce soit par le biais de la référence directe à certains films, dont ceux de Hitchcock, ou indirectes à des genres cinématographiques (road movie, film d’aventures, film d’espionnage, etc.), ou à ce que Christine Jérusalem nomme le "métalangage cinématographique" qui transforme le personnage en comédien et l’environnement en décor.»

 

Archive audio de la communication

Complément à la communication

Alfred Hitchcock (1960), Psycho. La scène où Norman Bates fait disparaître la voiture de Marion.

 

Auteurs et artistes référencés:
Pour citer ce document:
Bédard-Goulet, Sara. 2017. « Usages du cinéma dans "Les Grandes blondes" de Jean Echenoz ». Dans le cadre de Cinéfiction. Table ronde organisée par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 13 octobre 2017. Document vidéo. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/usages-du-cinema-dans-les-grandes-blondes-de-jean-echenoz>. Consulté le 19 novembre 2018.
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification