Journée d'étude

Territoires: Écrire d'où? Espace(s), culture(s)

Jeudi 19 Mars 2015, 10:15

Ce premier atelier intitulé Territoires provient d'une interrogation: Écrire d'où? Cette question se pose légitimement puisque l'époque où l'écrivain québécois francophone était presque toujours associé au rêve d'un pays à venir semble bien révolue. Cela ne veut pas dire pour autant que la question du territoire, de l'identité et de ce qu'est un écrivain québécois ne se pose pas. Cette question du rapport au territoire et du lieu d'où l'on écrit peut se poser à partir d'une réflexion de Pierre Nepveu qui écrivait dans les Intérieurs du Nouveau Monde: «Ce qui est premier du point de vue de la culture, ce n'est pas l'espace, c'est la position que se creuse le sujet dnas son monde et dans le langage.» C'est la question du sujet qui est en jeu, d'un côté, et celle du langage, de l'autre. 

Dans cet atelier, Perrine Leblanc, auteure de L'homme blanc et de Malabourg, et Marie-Hélène Poitras, auteure de Griffintown, Soudain le Minotaure et La mort de Mignonne et autres histoires, parlent de leur pratique d'écriture, de leurs inspirations et de leurs romans. La séance est animée par Jean-François Chassay. La lecture d'extraits des romans est assurée par Camille Léonard. 

Pour citer ce document:
Leblanc, Perrine et Marie-Hélène Poitras. 2015. « Territoires: Écrire d'où? Espace(s), culture(s) ». Dans le cadre de Littérature actuelle québécoise: fabrique et mécanique. Journée d’étude organisée par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 19 mars 2015. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/territoires-ecrire-dou-espaces-cultures>. Consulté le 22 septembre 2017.
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification