Colloque

Quand la sorcière s’invite dans l’amour: monstration et réappropriation d’archétypes féminins

Mercredi 10 Mai 2017, 15:15

 

Présentation de la communication

«The Love Witch […] constitue une tentative de réaffirmer la vision de la cinéaste américaine [Anna Biller].

Et si, de prime abord, le film paraît essentialiser les femmes à l’excès, accentuant la bicatégorisation des pôles féminin et masculin, on peut difficilement manquer de relever le ton parodique de l’oeuvre. Car au final, la quête absurde menée par Helene se solde par une série d’échecs, la protagoniste provoquant la mort de tous les hommes qu’elle côtoie.

Voyons donc en quoi cette représentation de la jeune sorcière candide, qui embrasse sa nature intrinsèquement féminine, peut parallèlement laisser les traces d’un discours critique et féministe.»

 

Archive vidéo de la communication

Auteurs et artistes référencés:
Pour citer ce document:
Beaudoin, Audrey et Annie Gaudet. 2017. « Quand la sorcière s’invite dans l’amour: monstration et réappropriation d’archétypes féminins ». Dans le cadre de Femmes ingouvernables: corps et communauté. Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 10 mai 2017. Document vidéo. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/quand-la-sorciere-sinvite-dans-lamour-monstration-et-reappropriation-darchetypes>. Consulté le 18 septembre 2018.
Aires de recherche:
Période historique:
Champs disciplinaires:
Figures et Imaginaires:
Classification