Colloque

Ogres et ogresses dans la littérature contemporaine des femmes

Mercredi 13 Mai 2015, 13:45

Personnage du conte populaire dans la tradition orale africaine et européenne, l'ogre apparaît au XVIIe siècle avec Charles Perreault dans le conte littéraire destiné a priori à un public enfantin. «Géant des contes de fées à l'aspect effrayant se nourrissant de chair humaine» selon le Petit Robert, l'ogre est un mangeur mythique dont les appétits mesurés et anthropophages marquent siècle après siècle l'imaginaire des grands et petits.

Être surnaturel dont on sait trop s'il est de nature humaine, animale ou divine, riche collectionneur d'objets magiques (comme les bottes de sept lieux), géant métamorphe friand de chair fraîche enfantine, l'ogre possède flair et rapidité. Il est souvent malvoyant et dupe, il se laisse notamment berner par le petit poucet et le chat botté. Mélissa Rioux identifie cinq traits propres au mot de l'«ogre», soit la mendication, la chair, la faim, l'excès et les victimes innocentes. Elle rapproche une figure de l'ogre chasseur, boucher ou bourreau, ainsi que monstres anthropophages issus de la mythologie grecque (les titans, cyclopes et minotaures).

Auteurs et artistes référencés:
Pour citer ce document:
Lambert-Perreault, Marie-Christine. 2015. « Ogres et ogresses dans la littérature contemporaine des femmes  ». Dans le cadre de Raconter l'aliment. La gastronomie et ses récits contemporains. Colloque organisé par Figura-Nt2 antenne Concordia. Montréal, Université Concordia, 13 mai 2015. Audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/ogres-et-ogresses-dans-la-litterature-contemporaine-des-femmes>. Consulté le 24 avril 2019.
Période historique:
Champs disciplinaires:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification