Table ronde

Livres-objets, livres-sculptures, livres modifiés...

Le livre d'artiste est l'objet autant d'une fascination, chez certains publics, que d'irritation pour d'autres. Les premiers se délectent de son caractère artisanal, son tirage en édition limité, l'originalité de chacune des pièces, les autres fustigent son illisibilité, due autant au travail sur la matérialité de l'oeuvre qu'aux modalités de conservation et d'exposition qu'il implique. Souvent cher, peu diffusé, difficile à manier, son aspect est paradoxalement parfois tellement artisanal qu'on pourrait facilement le désigner sous le thème d'un bricolage.

On le voit à cette conception du livre d'artiste, qu'elle soit élogieuse ou critique, qu'elle repose sur une vision élitiste d'un médium destiné à un public de connaisseurs. Ce que je propose ici est d'envisager le livre d'artiste comme un espace alternatif et démocratique, en somme de revenir à son identité première telle qu'elle a été pensée par les avant-gardes. Dès lors on pourra voir dans cette forme marginale du livre un espace d'exploration.

Auteurs et artistes référencés:
Pour citer ce document:
Huyghebeart, Céline. 2011. « Livres-objets, livres-sculptures, livres modifiés.. ». Dans le cadre de La matérialité du livre d'artiste. Table ronde organisée par Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Montréal, Laboratoire NT2, 13 avril 2011. Document vidéo et audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/livres-objets-livres-sculptures-livres-modifies>. Consulté le 22 avril 2018.
Aires de recherche:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification