Colloque

Lire la non-histoire: «Voluspa Jarpa» et l’actualisation du secret dans l’Amérique Latine post-dictatures

Jeudi 8 Septembre 2016, 16:00

 

Présentation de la communication

«C'est dans le contexte d'un accès inédit aux archives de la dictature chilienne que Voluspa Jarpa, artiste chilienne dont je vous parlerai aujourd'hui, a produit depuis 2010 une série de travaux dont deux feront l'objet de mon analyse aujourd'hui.

D'abord, la Bibliothèque de la non-histoire présentée pour la première fois en 2010 à Santiago du Chili et ensuite Histoire d'apprentissage, créée pour la 31e biennale de Sao Paulo en 2014. Dans une interview récente avec une revue argentine, Jarpa explique le début de son intérêt pour les documents états-uniens sur la dictature chilienne et elle le fait de la manière qui suit: "Quand les archives ont été déclassifiées, j'ai cru qu'il y aurait beaucoup de commotion. Rien ne s'est passé. Alors j'ai dit: “Je vais les transformer en un livre que les gens pourront emporter chez eux, s'ils répondent à la question de ce qu'on pourrait en faire. Ainsi, le problème n'est plus à moi, et la même question que je me pose ils devront se poser eux aussi.”»

Pour citer ce document:
de Barros, Diogo Rodrigues. 2016. « Lire la non-histoire: "Voluspa Jarpa" et l’actualisation du secret dans l’Amérique Latine post-dictatures ». Dans le cadre de L’oeuvre dans l’actualité de sa lecture. Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 8 septembre 2016. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/lire-la-non-histoire-voluspa-jarpa-et-lactualisation-du-secret-dans-lamerique-latine>. Consulté le 18 juillet 2019.
Aires de recherche:
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification