Colloque

Les nouvelles matérialités dans les littératures hypermédiatiques en langue anglaise: de la décorporéisation au nomadisme subjectif

Samedi 29 Septembre 2018, 11:00

 

Présentation de la communication

Cette communication vise à mettre en lumière la spécificité des littératures hypermédiatiques en langue anglaise à partir d'une réflexion sur la manière dont elles engagent le corps dans leur production et leur réception. Alors que l'imaginaire d'internet (Flichy 2001) semble impliquer dématérialisation/décorporéisation, les littératures hypermédiatiques convoquent le corps dans sa dimension symbolique, imaginaire et réelle. À travers le corpus choisi dont, 253 de Ryman, Arcadia de Pears, je montrerai que ces formes expérimentales ultras contemporaines de fictions génèrent de nouvelles expériences d'écriture et de lecture qui, parce qu'elles impliquent le corps de manière complexe, créent de nouvelles formes de subjectivité et de rapport à l'autre qui conduisent à une redéfinition de l'humain. Il s'agira d'analyser ces formes de corporéité pour montrer que cette littérature ultra contemporaine n'est pas seulement une chambre d'écho des changements sociétaux provoqués par le passage de nos sociétés au numérique, mais qu'elle y impulse une dynamique particulière.

 
Pour citer ce document:
Fortin-Tournès, Anne-Laure. 2018. « Les nouvelles matérialités dans les littératures hypermédiatiques en langue anglaise: de la décorporéisation au nomadisme subjectif ». Dans le cadre de Colloque Cybercorporéités: subjectivités nomades en contexte numérique. Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 29 septembrre 2018. Texte. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/les-nouvelles-materialites-dans-les-litteratures-hypermediatiques-en-langue-anglaise>. Consulté le 19 septembre 2018.