Colloque

Le motif du sexe qui parle chez Cixous, Irigaray et Arcan, du féminisme à l'abjection

Vendredi 3 Mars 2017, 15:45

 

Présentation de la communication

Julie Devirieux-Tremblay aborde l'oeuvre de Nelly Arcan à travers le prisme des théories féministes de la seconde vague.

«Le sexe qui parle, ce n'est pas seulement une image, c'est aussi un mécanisme discursif. Nous tâcherons ici de voir comment le sexe qui parle a un impact et une visée féministe chez les auteures de la deuxième vague et comment cela échoue dans l'abjection dans les romans de Nelly Arcan.»

 

Archive vidéo de la communication

Auteurs et artistes référencés:
Pour citer ce document:
Tremblay-Devirieux, Julie. 2017. « Le motif du sexe qui parle chez Cixous, Irigaray et Arcan, du féminisme à l'abjection ». Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 3 mars 2017. Document vidéo. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/le-motif-du-sexe-qui-parle-chez-cixous-irigaray-et-arcan-du-feminisme-a-labjection>. Consulté le 19 août 2017.
Période historique:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification