Colloque

Le motif de la chevelure dans Bruges-la-Morte: objet fétiche et pulsion de mort

Vendredi 3 Mars 2017, 11:15

 

Présentation de la communication

Valérie D'Auteuil-Gauthier offre une courte analyse du motif de la chevelure dans le roman intitulé Bruges-la-Morte de Georges Rodenbach (1892).

«Qu’il s’agisse des trésors cachés qu’elle contient ou pour sa douceur qui chatouille l’imaginaire des écrivains, la chevelure féminine semble renfermer de nombreux secrets.

Aujourd’hui, je propose une lecture de cette chevelure féminine, ici blonde et tressée, dans un des textes les plus importants de cette fin-de-siècle et qui, selon le maître du mouvement symboliste Stéphane Mallarmé, reste le seul roman symboliste abouti de toute la production française.»

 

Archive vidéo de la communication

Auteurs et artistes référencés:
Pour citer ce document:
D'Auteuil-Gauthier, Valérie. 2017. « Le motif de la chevelure dans "Bruges-la-Morte": objet fétiche et pulsion de mort ». Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 3 mars 2017. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/le-motif-de-la-chevelure-dans-bruges-la-morte-objet-fetiche-et-pulsion-de-mort>. Consulté le 25 juin 2017.
Aires de recherche:
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification