Colloque

Le cinéma contre la narration ou comment penser une rhétorique du temps dans le cinéma d'animation de Pierre Hébert

Jeudi 10 Mai 2018, 15:15

 

Présentation de la communication

Jordan Diaz-Brosseau analyse le cinéma de Pierre Hébert à partir de trois films issus de la première partie de l'œuvre du cinéastre, films d'animation réalisés pour l'Office national du Film du Canada dans les années 1960.

«Les trois films se ressemblent beaucoup et, si je les montre, c'est parce que cela permet de montrer qu'il y a une ligne directrice dans l'esthétique de Pierre Hébert. Cela permet aussi de montrer à quoi sert le principe de remédiation au sein de son œuvre et comment on peut voir le cinéma comme un trope dans la façon dont le cinéaste le travaille.»

 

Archive audio de la communication

Complément

Les films de Pierre Hébert sont disponibles sur le site de l'ONF.

Op Hop - Hop Op, (1966), Pierre Hébert, offert par l'Office national du film du Canada

 

Opus 3, (1967), Pierre Hébert, offert par l'Office national du film du Canada

 

Autour de la perception, (1968), Pierre Hébert, offert par l'Office national du film du Canada

Auteurs et artistes référencés:
Pour citer ce document:
Diaz-Brosseau, Jordan. 2018. « Le cinéma contre la narration ou comment penser une rhétorique du temps dans le cinéma d'animation de Pierre Hébert ». Dans le cadre de Mise en trope: les nouvelles plasticités de la rhétorique. Colloque organisé par AECSEL / Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 10 mai 2018. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/le-cinema-contre-la-narration-ou-comment-penser-une-rhetorique-du-temps-dans-le>. Consulté le 16 novembre 2018.
Aires de recherche:
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Classification