Colloque

L’autofiction comme un appel aux armes: la musique mobilisatrice d’Emilie Autumn et de Otep

Jeudi 5 Mai 2016, 14:30

«Dans le cadre de cette communication, je me pencherai sur l'oeuvre de deux artistes qui ont su investir les sphères du métal et de l'industriel, soit Otep Shamaya et Emilie Autumn.

Il s'agira d'étudier comment ces deux femmes ont su s'imposer dans ce milieu dominé par les hommes en empruntant divers procédés au genre littéraire de l'autofiction. Contrairement à leurs homologues masculins, Otep et Autumn travaillent beaucoup la fictionnalisation du soi. Cependant, loin de faire de leur musique quelque chose de très personnel ou d'individuel, l'autofiction semble servir une dénonciation ainsi qu'un bouleversement de l'ordre social. En somme, il s'agira de démontrer comment - par l'utilisation de procédés narratifs autofictionnels qui servent à se mettre en scène comme individus - les deux artistes arrivent à former une communauté imaginaire orientée par le combat et la résistance.»

Auteurs et artistes référencés:
Pour citer ce document:
Lafleur, Maude. 2016. « L’autofiction comme un appel aux armes: la musique mobilisatrice d’Emilie Autumn et de Otep ». Dans le cadre de Femmes ingouvernables: (re_penser l'irrévérence féminine dans l'imaginaire populaire contemporain. Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 5 mai 2016. Document vidéo. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/lautofiction-comme-un-appel-aux-armes-la-musique-mobilisatrice-demilie-autumn-et-de>. Consulté le 23 avril 2019.
Aires de recherche:
Période historique:
Champs disciplinaires:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification