Colloque

La perception est un prisme: corporéité et technologies

Jeudi 27 Septembre 2018, 15:00

 

Présentation de la communication

Cette intervention - qui s'inscrit au carrefour entre deux des axes proposés, c'est-à-dire le corps sensible et somatique et le corps interface - vise à analyser la problématique de la corporéité, à l'aspect philosophique et physiologique impliqué, pour discuter des éléments théoriques et pratiques engagés dans le rapport avec les technologies. Cette approche permettra d'aborder et d'introduire - tout en la discutant - les notions de potentialité corporelle et de réorganisation du mouvement, en développant une réflexion autour du statut de la technologie dans le domaine des arts vivants.  Dans ce contexte, l'analyse sera faite dans une perspective qui met en jeu la perception et ses modifications, ainsi que la mise en évidence de processus intermodaux et multisensoriels utilisés comme stratégie de composition dans la chorégraphie et dans les environnements immersifs, comme on le voit sur la scène avec les travaux d'artistes tels que Cindy Van Acker, Shiro Takatani|Dumb Type, Granular Synthesis, Ginette Laurin et outres. Ainsi, faisant, par l'entremise de ces dispositifs, les sensations même du spectateur change, en accédant à un plan de perception inédit.

 
Pour citer ce document:
Pitozzi, Enrico. 2018. « La perception est un prisme: corporéité et technologies ». Dans le cadre de Colloque Cybercorporéités: subjectivités nomades en contexte numérique. Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 27 septembre 2018. Texte. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/la-perception-est-un-prisme-corporeite-et-technologies>. Consulté le 19 septembre 2018.