Colloque

La faim épidémique: obésité, invasion de zombies et autres petits chaos

Vendredi 23 Septembre 2016, 15:00

 

Présentation de la communication

«S'il existe un corps humain qui déborde, c'est le corps obèse. Un corps excédentaire, un corps en trop, dont il faut coûte que coûte se débarrasser. Un corps sous attaque qui devient simultanément la clientèle cible des chaînes de restauration rapide, des salles d'entraînement et des produits amaigrissants.

Un corps enveloppe qui résiste au moulage et au ciselage prescrit par la société occidentale. Un corps qui, d'un côté, est exulté des normes de beauté et, de l'autre, est complètement fétichisé. Un corps qu'on humilie dans le métro londonien à coups de pamphlets haineux. Un corps à la fois visible et invisible qui demeure difficile, voire impossible à normaliser malgré l'émergence et la popularité croissantes du body positivism et autres mouvements prônant la diversité corporelle. Le corps obèse et le corps gros restent encore un véhicule de la différence. Un corps autre, mais pas un corps comme un autre.

Avec cette communication, je me propose donc d'explorer le traitement du corps obèse et du corps gros dans deux romans contemporains américains: 13 Ways of Looking at a Fat Girl de Mona Awad paru en 2013 et Skinny de Diana Spechler paru en 2011.»

 

Archive vidéo de la communication

Auteurs et artistes référencés:
Pour citer ce document:
Lafleur, Maude. 2016. « La faim épidémique: obésité, invasion de zombies et autres petits chaos ». Dans le cadre de Lectures de l’exaltation et du débordement. Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 23 septembre 2016. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/la-faim-epidemique-obesite-invasion-de-zombies-et-autres-petits-chaos>. Consulté le 24 avril 2019.
Période historique:
Champs disciplinaires:
Problématiques:
Figures et Imaginaires:
Classification