Colloque

Habiter et être habité·e·s dans les lieux confinés

Mercredi 29 Avril 2020, 13:45

 

Présentation de la communication

Sara Bédard-Goulet s’inspire de l’installation vidéo The House (2002) d’Eija-Liisa Ahtila pour développer une réflexion théorique sur l’habiter dans les lieux confinés, permettant, suivant la psychose comme modèle, d’être habité·e·s par le monde, dans une forme d’écocosmopolitisme et d’individuation relationnelle qui s’oppose à un modèle frontalier ou membranaire souvent associés à ces lieux.

 

Archive vidéo de la communication

 

Pour citer ce document:
Bédard-Goulet, Sara. 2020. « Habiter et être habité.e.s dans les lieux confinés ». Dans le cadre de Speed-colloque virtuel «Contagion & confinement». Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Université du Québec à Montréal, Montréal, 29 avril 2020. Document vidéo. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/habiter-et-etre-habite-e-s-dans-les-lieux-confines>. Consulté le 29 mai 2020.
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification