Colloque

Feminism’s Not (Un)Dead: Michonne et Andrea, figures de résistance dans la bande dessinée «The Walking Dead»

Jeudi 5 Mai 2016, 12:45

«Je vais débuter en parlant des fictions post-apocalyptiques. La trame narrative est toujours la même: une personne ou un groupe de personnes essaient de survivre dans un environnement hostile ou stérile. 

C'est la fin d'un monde et le début d'un autre monde. Ceci étant dit, un nouveau départ n'égale pas nécessairement une amélioration puisque ces fictions sont toujours, ou presque, des dystopies. C'est-à-dire qu'il y a un arrêt dans la quête du progrès. Les femmes se retrouvent, dans le meilleur des cas, entre progressisme et régression. Il y aura de l'héroïsme masculin, mais il se greffera quelques images d'autonomie et de puissance féminines. C'est le cas pour la série Walking Dead

Pour citer ce document:
Truchon, Mylène. 2016. « Feminism’s Not (Un)Dead: Michonne et Andrea, figures de résistance dans la bande dessinée “The Walking Dead” ». Dans le cadre de Femmes ingouvernables: (re)penser l'irrévérence féminine dans l'imaginaire populaire contemporain. Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 5 mai 2016. Document vidéo. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/feminisms-not-undead-michonne-et-andrea-figures-de-resistance-dans-la-bande-dessinee>. Consulté le 17 février 2019.
Aires de recherche:
Période historique:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification