Colloque

D’un nouveau mal devenu banal: quand la figure du bourreau fascine

Jeudi 6 Juin 2019, 11:00

 

Présentation de la conférence

Dans cette communication, la participante «interroge la possibilité de faire du bourreau littéraire un témoin à même de nous faire comprendre l'origine du mal». Elle amorce sa réflexion par «les confusions définitoires entourant l'utilisation des termes ''bourreau'', ''témoin'' et de l'expression de Hannah Arendt, ''banalité du mal'', afin de faire surgir les ambivalences sémantiques». Ainsi, elle démontre que «la fascination que suscite le bourreau est tributaire de ces ambiguïtés qui incitent le public à confondre non seulement ''témoin'' et ''bourreau'', mais également bourreau réel et bourreau de papier». Finalement, elle «remet en question le bien-fondé d'une liberté de création qui prête au bourreau la voix du témoin».

 

Archive audio de la conférence

Pour citer ce document:
Laurent, Mélodie. 2019. « D’un nouveau mal devenu banal: quand la figure du bourreau fascine ». Dans le cadre de (Dé)limier l'art. Définitions, représentations et usages de la liberté de création. Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginiaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 6 juin 2019. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/dun-nouveau-mal-devenu-banal-quand-la-figure-du-bourreau-fascine>. Consulté le 4 juillet 2020.
Période historique:
Champs disciplinaires:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification