Colloque

Du balai au godemichet. Femmes, sorcières et sexualité: déviance ou ingouvernabilité?

Mercredi 10 Mai 2017, 15:00

Présentation de la communication

«La communication que je m’apprête à vous présenter aujourd’hui commence avec un breaking news: les femmes se masturbent.

Pour la majorité des personnes présentes à ce colloque, j’ose croire que ce n’est pas une grande nouvelle. Mais la question semble encore en perturber plusieurs lorsqu'on s’éloigne ne serait-ce qu’un peu des milieux féminins ou féministes. La sexualité féminine, malgré quelques avancements, est un sujet qui demeure encore assez méconnu, voire tabou. […]

Cette stigmatisation de la sexualité, et spécifiquement de la masturbation, féminine ne date pas d’hier. À l’époque des chasses aux sorcières, plusieurs femmes ont péri au bûcher parce qu'on les accusait d’entretenir des relations intimes avec le diable. […]

Ma communication se divise en deux parties. La première abordera la représentation des sorcières dans les films. […] La seconde partie de cette présentation se penchera sur les différentes représentations des sorcières dans les médias sociaux.»

 

Archive audio de la communication

Pour citer ce document:
Bertrand, Krystel. 2017. « Du balai au godemichet. Femmes, sorcières et sexualité: déviance ou ingouvernabilité? ». Dans le cadre de Femmes ingouvernables: corps et communauté. Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 10 mai 2017. Document vidéo. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/du-balai-au-godemichet-femmes-sorcieres-et-sexualite-deviance-ou-ingouvernabilite>. Consulté le 22 avril 2019.
Aires de recherche:
Champs disciplinaires:
Problématiques:
Figures et Imaginaires:
Classification