Introduction [William T. Vollmann]

Introduction [William T. Vollmann]

6 sur 6

En 1993, dans The Review of Contemporary Fiction, Larry McCaffery dirigeait un dossier sur les jeunes auteurs américains qu'il jugeait prometteurs. Sur la couverture, c'est le visage du jeune William T. Vollmann, alors âgé de 34 ans, que l'on remarque en premier, à gauche de Susan Daitch et de David Foster Wallace. Avec le recul, il est tout de même surprenant d'apprendre qu'à cet âge, Vollmann avait déjà publié six livres: You Bright and Risen Angels (1987), The Rainbow Stories (1989), 13 Stories and 13 Epitaphs (1991), Whores for Gloria (1991), Fathers and Crows (1992), An Afghanistan Picture Show: Or, How I Saved the World (1992) et Butterfly Stories (1993). Si William T. Vollmann est aujourd'hui une voix importante de la littérature américaine, son œuvre demeure méconnue des lecteurs francophones. Ce premier dossier Salon double entend remédier à cette situation, en présentant cinq lectures qui éclairent les traits les plus marquants de son entreprise d'écriture.

La publication en 2003 du traité en sept tomes Rising Up and Rising Down: Some Thoughts on Violence, Freedom and Urgent Means marque l’aboutissement d’un travail de plus de vingt ans au cours duquel Vollmann a parcouru le globe et l’histoire des civilisations afin de dresser un portrait de la violence qui anime l’humanité. Ce tour de force, s’il impressionne par sa démesure, pose également avec insistance la question de la validité de toute entreprise littéraire. À la contingence de la fiction et à la pensée abstraite, Vollmann oppose une écriture ancrée dans le réel, une écriture qui se nourrit de l’expérience de l’écrivain, préférant une démarche empirique aux spéculations de l’intellectuel à l'écart du monde. Vollmann ne tourne pourtant pas complètement le dos à la théorie, bien au contraire, puisque la volonté de raconter l’histoire de ceux qu’il rencontre participe d’une vaste entreprise réflexive. Si cela est particulièrement visible dans sa pratique de l’essai, son écriture romanesque reflète elle aussi les préoccupations sociales de l’auteur, et ce, depuis le gigantesque You Bright and Risen Angels (1987), qui propose une réflexion science-fictionnelle sur la polarisation des forces réactionnaires et révolutionnaires du siècle dernier. Vollmann donne une voix sensible et dure aux marginaux et aux parias de notre époque dans Thirteen Stories and Thirteen Epitaphs (1991) et Whores for Gloria (1994). Il explore à sa manière bien particulière le roman policier avec The Royal Family (2000). Avec The Rifles (1994) et Europe Central (2005), il se lance dans le roman historique pour raconter respectivement les expéditions dans le Grand Nord et les totalitarismes soviétique et nazi.

Le texte de William S. Messier, Un Tall Tale Postindustriel, propose d'interpréter You Bright and Risen Angels à la lumière de la tradition orale et des grands mythes américains qui y sont revisités, en exploitant toutefois l'idée d'un combat entre la technologie et la nature qui vient complexifier cet héritage. Amélie Paquet offre quant à elle une lecture personnelle de Whores for Gloria, en établissant un parallèle entre les prostituées d'Hochelaga et celle du Tenderloin, mais surtout en soulignant comment Vollmann y laisse les prostituées s'exprimer, s'opposant ainsi à la vision dominante de la prostituée comme étant un corps sans voix. Le texte de Simon Brousseau, à partir de la figure d'Atlas, ce titan qui porte le poids du monde sur ses épaules, entreprend de penser l'écriture de Vollmann dans son oscillation entre l'expérience empirique et la distance qu'implique tout acte de pensée. La contribution de Françoise Palleau est une lecture attentive de la signification que revêtent les lieux dans The Royal Family, roman où l'opposition entre San Francisco et Sacramento incarne la dialectique, toujours à l'œuvre chez Vollmann, entre un mode d'existence conformiste et celui des exclus du contrat social. Finalement, Louis-Thomas Leguerrier signe une lecture pointue d'un moment fort du roman Europe Central, où l'assassinat de Fanny Kaplan devient le point de départ d'une réflexion éclairante sur la pensée de la marche de l'Histoire chez Vollmann.

En espérant que ce dossier saura intéresser les habitués de Vollmann comme les curieux, nous vous souhaitons une agréable lecture!

 

Dossier dirigé par Simon Brousseau et Amélie Paquet (Université du Québec à Montréal)

Pour citer ce document:
Brousseau, Simon et Amélie Paquet. 2011. « Introduction [William T. Vollmann] ». Dans William T. Vollmann. Carnet de recherche. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. 10/2011. <http://oic.uqam.ca/fr/carnets/william-t-vollmann/introduction-william-t-vollmann>. Consulté le 17 janvier 2022.
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification

Ajouter un commentaire