Université du Québec à Montréal
RADICAL

Structure du désir

13 sur 20

Ce qui est sûr, c’est que si un objet réel peut être tenu momentanément pour intéressant ou désirable, il perd tout intérêt et tout attrait dès lors qu’il a la bonne, ou plutôt la mauvaise fortune, de tomber dans votre épuisette.

Propos de Clément Rosset sur le désir et plus globalement sur le processus figural. On pourrait d'ailleurs lier ces propos à la conception du désir triangulaire ou mimétique présentée par Rémi Girard dans Mensonge romantique et vérité romanesque (1961). 
 
«La réel n’a jamais intéressé personne, disait Baudrillard. Ce qui est sûr, c’est que si un objet réel peut être tenu momentanément pour intéressant ou désirable, il perd tout intérêt et tout attrait dès lors qu’il a la bonne, ou plutôt la mauvaise fortune, de tomber dans votre épuisette. Devenu vôtre et concret, on n’en a plus rien à faire. Il serait évidemment erroné de considérer cette allergie au réel, cette déception à l’égard de ce qui devient banalement réel, comme une constante nécessairement attachée à la condition humaine. Car il arrive que certains se satisfassent du fruit qu’ils mangent, lui découvrent même parfois davantage de goût que celui auquel ils s’attendaient. Mais ce sont là, dit-on, des inconscients ou des malades.» (p. 45-46)
Pour citer ce document:
Gervais, Bertrand. 2015. « Structure du désir ». Dans Réflexions sur le contemporain. Carnet de recherche. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. 20 avril 2015. <http://oic.uqam.ca/fr/carnets/reflexions-sur-le-contemporain/structure-du-desir>. Consulté le 29 juin 2017.
Aires de recherche:
Champs disciplinaires:
Figures et Imaginaires:
Classification

Ajouter un commentaire