Cahiers Figura

«Sinburbia». La banlieue comme territoire de l'Éros à l'âge d'or de la sexploitation

Année de parution:
2015

Extrait du chapitre

«Rien ne vouait, a priori, la banlieue à l'érotisme dionysiaque. Rêve édénique, la "banlieusardisation" de l'Amérique d'après-guerre était avant tout une promesse de refondation symbolique de la Nation. Prolongeant la tradition idéologique qui a volontiers représenté l'Amérique rurale comme un Paradis continuellement perdu et son industrialisation comme une Chute symbolique, il s'agissait d'un retour aux sources (K. Jackson intitule à juste titre son histoire de la banlieue, Crabgrass Frontier), loin de la ville corruptrice, magnifiée par les jungles urbaines et les "Sin Cities" décrites par la littérature hardboiled et le film noir.»

Suite en format pdf.

Numéro de la publication:
39
Pour citer ce document:
Leiva, Antonio Dominguez. 2015. « "Sinburbia". La banlieue comme territoire de l'Éros à l'âge d'or de la sexploitation ». Dans Suburbia. L'Amérique des banlieues. Article d’un cahier Figura. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/articles/sinburbia-la-banlieue-comme-territoire-de-leros-a-lage-dor-de-la-sexploitation>. Consulté le 26 septembre 2017. D’abord paru dans (Gervais, Bertrand, Alice van der Klei et Marie Parent (dir.). 2015. Montréal, Université du Québec à Montréal : Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. vol. 39, p. 205-221).
Fichier attachéTaille
suburbia_16.pdf192.42 Ko
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Problématiques:
Figures et Imaginaires:
Classification