Cahiers Figura

Présentation: Le nouveau territoire

Année de parution:
2008

Le nouveau territoire que l’on se propose de faire découvrir au lecteur de ces pages, c’est celui de la géopoétique, le «champ du grand travail» comme l’appelle Kenneth White, fondateur du mouvement, un travail qui nous invite à aller dehors, à l’affût des signes du vent, de la terre, des vagues, de tout ce qui compose notre environnement. La posture critique inséparable de ce mouvement vers le dehors nous conduit à remettre en question la culture dont nous avons hérité, sédentaire pour la grande majorité, et ses postulats les plus profondément enracinés. Se situant d’emblée au confluent des sciences, des arts et de la philosophie, la géopoétique génère des activités multiples de recherche et de création. Aussi, quelques années après la fondation de l’Institut international de géopoétique, White a proposé l’instauration de ce qu’il a appelé l’«archipel» de l’institut, à savoir un ensemble d’ateliers de géopoétique disséminés un peu partout sur la planète, ensemble auquel le premier îlot en Amérique du Nord a pu s’intégrer très facilement.

Numéro de la publication:
18
Langue du contenu:
Pour citer ce document:
Bouvet, Rachel. 2008. « Présentation: Le nouveau territoire ». Dans Le nouveau territoire : l'exploration géopoétique de l'espace. Article d’un cahier Figura. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/articles/presentation-le-nouveau-territoire>. Consulté le 26 avril 2019. D’abord paru dans (Bouvet, Rachel et Kenneth White (dir.). 2008. Montréal : Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. coll. Figura, vol. 18, p. 3-10).
Fichier attachéTaille
cf18-1-bouvet-presentation.pdf244.62 Ko