Cahiers Figura

Pierre Perrault et la parole de la nature. Écocritique du direct

Année de parution:
2014

Extrait du chapitre

«Dans La Politique des États et leur géographie, Jean Gottmann pose la problématique des relations internationales à partir de cette hypothèse: "On peur se demander si l'humanité habitant une boule de billard aurait été divisée en autant de groupements différents que les États de notre planète." L'auteur suppose ici l'influence sur le développement des sociétés humaines de la diversité climatique et biologique de la planète. En effet, un des enjeux fondamentaux des relations internationales est l'accès aux ressources. Or, les différents États à la base du système mondial actuel ne sont pas toujours délimités en fonction de frontières naturellement inscrites sur le territoire, pas plus que les limites ainsi imposées ne peuvent prétendre à séparer deux peuples de façon efficace.»

Suite en format pdf.

Numéro de la publication:
36
Pour citer ce document:
Vignola, Gabriel. 2014. « Pierre Perrault et la parole de la nature. Écocritique du direct ». Dans La pensée écologique et l'espace littéraire. Article d’un cahier Figura. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/articles/pierre-perrault-et-la-parole-de-la-nature-ecocritique-du-direct>. Consulté le 24 septembre 2017. D’abord paru dans (David, Sylvain et Mirella Vadean (dir.). 2014. Montréal, Université du Québec à Montréal : Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. vol. 36, p. 139-159).
Fichier attachéTaille
cf36_09.pdf181.63 Ko
Aires de recherche:
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Problématiques:
Figures et Imaginaires:
Classification