Cahiers Figura

«Mon mode de résistance s'appelle poésie». Pensée écopoétique de Michel Deguy

Année de parution:
2014

Extrait du chapitre

«Malgré l'engagement de Michel Deguy autour de thèmes plutôt en vogue (l'écologie et le déclin culturel), sa pensée reste assez peu connue du public nord-américain. Sa poésie, quant à elle, est encore peu traduite en anglais, et ceci en dépit de la place importante qu'occupe Deguy dans le paysage poétique contemporain francophone, au milieu des plus grands, tels Yves Bonnefoy ou Philippe Jaccottet. Parmi les critiques qui se sont intéressés à la dimension écopoétique de l'oeuvre de Michel Deguy figure Marielle Macé, dont un article dans la revue Critique intitulé "Écopoésie" développe une réflexion profonde, d'une grande acuité, sur cette thématique et en souligne les enjeux principaux.»

Suite en format pdf.

Numéro de la publication:
36
Pour citer ce document:
Holter, Julie. 2014. « "Mon mode de résistance s'appelle poésie". Pensée écopoétique de Michel Deguy ». Dans La pensée écologique et l'espace littéraire. Article d’un cahier Figura. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/articles/mon-mode-de-resistance-sappelle-poesie-pensee-ecopoetique-de-michel-deguy>. Consulté le 20 juillet 2017. D’abord paru dans (David, Sylvain et Mirella Vadean (dir.). 2014. Montréal, Université du Québec à Montréal : Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. vol. 36, p. 51-64).
Fichier attachéTaille
cf36_04.pdf167.64 Ko
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Objets et pratiques culturelles:
Classification