Cahiers Figura

L'espace de l'errance dans les romans arthuriens (XIIe-XIIIe siècles)

Année de parution:
2005

Dans les romans arthuriens, c’est par le biais de l’errance que les héros se portent au-devant de la merveille et de l’épreuve, puisqu’ils quittent la cour du roi pour aller en quête d’aventures dans un monde inconnu. On peut se demander comment est donnée à voir leur errance et ce qui caractérise le nouvel espace qui s’ouvre à eux. Il s’agira notamment de découvrir les lieux qui se trouvent sur leur chemin en s’interrogeant sur ce qui fait leur spécificité. Mais si la dispersion et le hasard caractérisent l’errance à première vue, on pourra aussi s’interroger sur le lien qui existe entre ces lieux: leur enchaînement laisse-t-il apparaître une cohérence dans le parcours des personnages? Dans ce cas, quel sens se dégage de l’itinéraire de chacun des héros? C’est en s’appuyant essentiellement sur l’oeuvre de Chrétien de Troyes, premier écrivain de romans arthuriens dans la littérature française, que l’on pourra tenter de répondre à ces questions.

Suite en format pdf.

Numéro de la publication:
13
Langue du contenu:
Pour citer ce document:
Olivier, Isabelle. 2005. « L'espace de l'errance dans les romans arthuriens (XIIe-XIIIe siècles) ». Dans Errances. Article d’un cahier Figura. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/articles/lespace-de-lerrance-dans-les-romans-arthuriens-xiie-xiiie-siecles>. Consulté le 13 octobre 2019. D’abord paru dans (Bouvet, Rachel et Myra Latendresse-Drapeau (dir.). 2005. Montréal : Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. coll. Figura, vol. 13, p. 61-75).
Fichier attachéTaille
cf13-5-olivier-lespace_de_lerrance.pdf637.46 Ko
Aires de recherche:
Période historique:
Contexte géographique:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification