Cahiers Figura

Le village historique de Val-Jalbert. Authentique fantôme ou spectaculaire industrie?

Année de parution:
2013

Le village historique de Val-Jalbert, aujourd'hui une populaire attraction touristique de la région du Lac-Saint-Jean, est né de la volonté de donner une vocation récréative à un village abandonné tout près de Roberval. Officiellement déserté en 1932, après la fermeture de l'usine de pulpe qui avait motivé sa fondation, l'ancien village de compagnie est interdit à la circulation pendant près de trente ans. C'est en 1962 que le début de la vie touristique de Val-Jalbert est signé, lorsque le ministère du Tourisme, nouvellement chargé d'administrer les restes du village, rouvre les portes de celui-ci au public et commande plusieurs études afin de planifier son développement. Depuis son ouverture, ce site touristique, où les ruines d'un village qu'on dit «fantôme» côtoient une nature florissante et majestueuse, fait couler beaucoup d'encre, suscitant autant l'enthousiame que l'amertume chez ceux qui le racontent. Notre analyse vise ainsi à dégager l'imaginaire véhiculé par le site touristique de Val-Jalbert à partir d'un éventail de discours qui ont été produits à son sujet.

Suite en format pdf.

Numéro de la publication:
34
Pour citer ce document:
Vallières, Stéphanie. 2013. « Le village historique de Val-Jalbert. Authentique fantôme ou spectaculaire industrie? ». Dans L'idée du lieu. Article d’un cahier Figura. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/articles/le-village-historique-de-val-jalbert-authentique-fantome-ou-spectaculaire-industrie>. Consulté le 26 mars 2017. D’abord paru dans (Chartier, Daniel, Marie Parent et Stéphanie Vallières (dir.). 2013. Montréal, Université du Québec à Montréal : Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. vol. 34, p. 73-92).
Fichier attachéTaille
cf34_5_a.pdf217.01 Ko
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Classification