Cahiers Figura

L'apprentissage de la ville. Le labyrinthe de l'oubli de Kasuo Ishiguro

Année de parution:
2005

Un labyrinthe n’est jamais qu’une architecture projetée, une figure construite de toutes pièces et projetée sur un espace. Le plus bel exemple en est la ville jamais identifiée que l’on trouve dans le roman de Kasuo Ishiguro, The Unconsoled. Espace malléable et déconcertant, cette ville se transforme selon les états d’âme et les désirs du personnage, Ryder. C’est une surface de projection qui fait figure du désarroi du personnage. Consacrée à l’étude de cette ville, le présent article cherche à décrire le type de rapports imaginaires auxquels elle nous convie.

Suite en format pdf.

Numéro de la publication:
14
Langue du contenu:
Pour citer ce document:
Gervais, Bertrand. 2005. « L'apprentissage de la ville. Le labyrinthe de l'oubli de Kasuo Ishiguro ». Dans Écrire la ville. Article d’un cahier Figura. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/articles/lapprentissage-de-la-ville-le-labyrinthe-de-loubli-de-kasuo-ishiguro>. Consulté le 25 avril 2017. D’abord paru dans (Gervais, Bertrand et Christina Horvath (dir.). 2005. Montréal : Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. coll. Figura, vol. 14, p. 11-25).
Fichier attachéTaille
cf-14-2-gervais-lapprentissage_de_la_ville.pdf410.42 Ko
Aires de recherche:
Période historique:
Contexte géographique:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification