Cahiers Figura

L'angle mort des mathématiques

Année de parution:
2001

Brazzaville plage s'ouvre sur cette courte citation de Socrate, en exergue: «La vie que l'on ne soumet pas à l'examen ne vaut pas d'être vécue!» L'esprit du roman est ainsi donné: celui-ci s'inscrit d'emblée dans un processus d'analyse, d'examen, de quête de sens. Le sens de la vie. Pour la narratrice: le sens de sa vie. Projet ambitieux? Ainsi posée, et compte tenu des siècles de réflexions philosophiques s'y étant consacrés à ce jour, la question du sens de l'existence humaine peut, en effet, sembler épineuse. C'est pourtant avec humour et ironie que le propos de Brazzaville plage s'emploie à questionner notre rapport à la réalité, notre façon d'appréhender la vie. Lorsqu'on n'est pas philosophe mais, plus modestement, éthologue -et de surcroît, un personnage de roman-, tout n'est-il pas permis?

Suite en format pdf.

Numéro de la publication:
5
Langue du contenu:
Pour citer ce document:
Rousseau, Line. 2001. « L'angle mort des mathématiques ». Dans Archive et fabrique du texte littéraire. Article d’un cahier Figura. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/articles/langle-mort-des-mathematiques>. Consulté le 22 avril 2019. D’abord paru dans (Chassay, Jean-François et Kim Doré (dir.). 2001. Montréal : Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. coll. Figura, vol. 5, p. 23-38).
Fichier attachéTaille
cf5-3-rousseau-langle_mort_des_mathematiques.pdf2.44 Mo
Aires de recherche:
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Classification