Cahiers Figura

L'américanité canadienne-française au prisme du corps dans la poésie de Rina Lasnier

Année de parution:
2012

La période de la Révolution tranquille constitue une saison particulièrement féconde au sein du parcours créateur de Rina Lasnier (1910-1997). Quatre recueils importants (ils seront par la suite retenus dans la rétrospective publiée en 1972 chez Fides) paraissent à cette époque, soit Présence de l'absence (1956), Mémoire sans jours (1960), Les gisants (1963) et L'arbre blanc (1966). Ces recueils représentent, dans une oeuvre au long cours (1941-1983), ce que j'appellerais la période engagée de la poète. Là plus que dans sa poésie précédente ou successive, en effet, l'originalité de l'imaginaire lasniéen ne consiste pas tant dans son adhésion explicite à une tradition religieuse en perte de consensus que dans la représentation polémique du processus de sécularisation.

Suite en format pdf.

Numéro de la publication:
30
Pour citer ce document:
Picard, Lucie. 2012. « L'américanité canadienne-française au prisme du corps dans la poésie de Rina Lasnier ». Dans L'expérience américaine du corps. Sens et sacré en littérature québécoise moderne. Article d’un cahier Figura. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/articles/lamericanite-canadienne-francaise-au-prisme-du-corps-dans-la-poesie-de-rina-lasnier>. Consulté le 7 décembre 2021. D’abord paru dans (Miron, Isabelle, David Courtemanche et Marie Parent (dir.). 2012. Montréal, Université du Québec à Montréal : Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. coll. Figura, vol. 30, p. 17-28).
Fichier attachéTaille
cf30_picard_2_2a.pdf257.73 Ko
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification