Cahiers Figura

L'âme et le kamikaze

Année de parution:
2003

Pour un sujet, le fait que quelque chose le concernant, qui le dépasse et l'excède, vaille plus que lui-même, puisqu'il peut pour cela aller jusqu'à donner sa vie, ne va pas sans interroger le psychanalyste. Ce dépassement s'appelle transcendance et dans le registre des passions se nomme amour. Amour d'un autre ou des autres réels, amour des autres en devenir ou amour de ce à quoi idéalement l'humanité devrait parvenir.

Amour au pire d'une idéologie qui pourtant n'est qu'une légitimation de la jouissance des maîtres ou de ceux qui espèrent les remplacer. Au mieux, d'une étruque: balance problématisée entre la glorification des forces de vie, de soi ou des siens, de son groupe ou de son peuple et la reconnaissance des droits de l'autre ou des autres. Car comme le dit le PIRQUE ABBOT (le traité des pères): «si je ne suis pas pour moi, qui le sera? Et si je ne suis que pour moi, que suis-je? Et si je n'étudie pas maintenant, quand?»

Suite en format pdf.

Numéro de la publication:
8
Langue du contenu:
Pour citer ce document:
Beaulieu, Victor-Lévy. 2003. « L'âme et le kamikaze ». Dans Imaginaire et transcendance. Article d’un cahier Figura. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/articles/lame-et-le-kamikaze>. Consulté le 22 septembre 2019. D’abord paru dans (Cliche, Anne Élaine, Stéphane Inkel et Alexis Lussier (dir.). 2003. Montréal : Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. coll. Figura, vol. 8, p. 9-13).
Fichier attachéTaille
cf8-2-levy-lame_et_le_kamikaze.pdf785.45 Ko
Aires de recherche:
Période historique:
Champs disciplinaires:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification