Cahiers Figura

Joseph Conrad. L'errance du verbe

Année de parution:
2005

Lorsque paraît en 1896 An Outcast of the Islands, second roman de Joseph Conrad, les critiques sont pour la plupart élogieuses, mais quelques voix discordantes se font entendre, qui pointent les défauts présumés du livre – long et fastidieux selon le National Observer, submergé par les descriptions d’après le Sketch. La prose de l’écrivain polonais anglophone se perd aux yeux de certains dans une surenchère verbeuse qui gâte l’ensemble. H.G. Wells lui-même, pourtant l’un des principaux laudateurs du roman (dans la Saturday Review), s’étonne d’une telle prolixité.

Suite en format pdf.

Numéro de la publication:
14
Langue du contenu:
Pour citer ce document:
Geng, Alexis. 2005. « Joseph Conrad. L'errance du verbe ». Dans Errances. Article d’un cahier Figura. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/articles/joseph-conrad-lerrance-du-verbe>. Consulté le 21 septembre 2019. D’abord paru dans (Bouvet, Rachel et Myra Latendresse-Drapeau (dir.). 2005. Montréal : Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. coll. Figura, vol. 13, p. 41-58).
Fichier attachéTaille
cf13-4-geng-joseph_conrad.pdf630.5 Ko
Aires de recherche:
Période historique:
Contexte géographique:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification