Cahiers Figura

Désastres infinitésimaux. Affect et (dé)mesure de l'événement chez Toussaint et Lenoir

Année de parution:
2011

Un homme verse de l'acide chlorhydrique sur une fleur. Un autre saisit le sein d'une femme. Peut-on parler d'événements? Si peu. Et pourtant, dans l'univers romanesque où ces deux gestes prennent place, ce sont des événements, des désastres infinitésimaux, qui font irruption et perturbent irrémédiablement le cours des choses pour les personnages. Dans les deux récits, ce qui fonde l'événement, c'est une (dé)mesure affective; autrement dit, l'événement n'est événement qu'à l'échelle du récit et de l'affect qui s'y déploie. Ce fondement affectif de l'événement est au couer de la poétique et de l'imaginaire de l'événement chez Toussaint comme chez Lenoir.

Suite en format pdf.

Numéro de la publication:
28
Langue du contenu:
Pour citer ce document:
Parent, Anne Martine. 2011. « Désastres infinitésimaux. Affect et (dé)mesure de l'événement chez Toussaint et Lenoir ». Dans Poétiques et imaginaires de l'événement. Article d’un cahier Figura. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/articles/desastres-infinitesimaux-affect-et-demesure-de-levenement-chez-toussaint-et-lenoir>. Consulté le 17 octobre 2019. D’abord paru dans (Parent, Anne Martine et Nicolas Xanthos (dir.). 2011. Montréal : Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. coll. Figura, vol. 28, p. 65-79).
Fichier attachéTaille
05.anne-martine-parent-desastres-infinitesimaux.pdf253.48 Ko
Aires de recherche:
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification