Cahiers Figura

«Ce n'était donc pas un faux calibre 38 ne contenant aucune balle.» Perspectives sur l'événement chez Marie-Claire Blais

Année de parution:
2011

Dans les quatre romans de Marie-Claire Blais qui constituent ce que j'appellerai le «cycle Soifs», la poétique de l'événement participe d'un jeu de reconfiguration du temps historique et actuel, selon une perspective qui évoque celle de Benjamin dans ses thèses «Sur le concept d'histoire». Au détriment d'un tmeps quantitatif, vide et linéaire, ces romans semblent en effet préconiser la saisie d'un temps qualitatif, hétérogène, où se confondent dans la saisie des événements ponctuels un ensemble d'événements, d'époques, de lieux et d'expériences. Le mouvement obéit à une exigence de remémoration, ressentie de façon urgente dans un univers où l'on est constamment confronté au spectacle d'«une ère bouillonnant à l'orée des volcans».

Suite en format pdf.

Numéro de la publication:
28
Langue du contenu:
Pour citer ce document:
Roy, Nathalie. 2011. « «Ce n'était donc pas un faux calibre 38 ne contenant aucune balle.» Perspectives sur l'événement chez Marie-Claire Blais ». Dans Poétiques et imaginaires de l'événement. Article d’un cahier Figura. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/articles/ce-netait-donc-pas-un-faux-calibre-38-ne-contenant-aucune-balle-perspectives-sur-levenement>. Consulté le 22 août 2019. D’abord paru dans (Xanthos, Nicolas et Anne Martine Parent (dir.). 2011. Montréal : Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. coll. Figura, vol. 28, p. 180-193).
Fichier attachéTaille
12.nathalie-roy-marie-claire-blais.pdf256.8 Ko
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Classification