Cahiers Figura

Avant-propos: La science par ceux qui ne la font pas

Année de parution:
2001

On pourrait avancer que les textes de ce recueil sont nés d'une affirmation a priori banale: les sciences sont indissociables de la culture, la culture n'a de sens que si les sciences l'enrichissent de ses découvertes. Pourtant, la dichotomie entre humanités et sciences apparaît encore spontanément à une majorité de gens comme un phénomène naturel, alors qu'elle repose au contraire sur des choix culturels qui méritent d'être analysés. La boutade du physicien Jean-Marc Lévy-Leblond, qui date de 1982, garde aujourd'hui encore toute son actualité: «On remarquera qu'à l'heure de l'apéritif, tout un chacun suivant son milieu causera sport ou bagnole, ciné ou politique, peinture ou littérature -pas chimie ou maths». Malgré les ouvrages de nombreux auteurs parus depuis deux ou trois décennies qui insistent sur la dimension culturelle des sciences, de Trinh Xuan Thuan à Murray Gell-Mann en passant par Douglas Hofstadter, Henri Atlan ou Carl Sagan, pour ne nommer que ceux-là, le mur qui sépare les sciences de ce qu'on associe spontanément à la culture n'est pas près de s'effondrer. À qui la faute? Bien malin qui pourrait répondre à cette question. L'affaire Social Tex?, lancée il y a quelques années alors qu'un article du physicien Alain Sokal, sciemment erroné et hermétique, trouvait pourtant preneur dans une revue de sciences humaines, a bien montré que le rôle et le statut des sciences dans la cité n'allait pas de soi; le débat, fort riche, a déclenché une polémique concernant le concept d'objectivité, l'utilisation du langage par les scientifiques (particulièrement de la métaphore), les emprunts qu'il était possible et permis (ou non) de faire aux sciences exactes, les limites de la raison et même, de manière plus large encore (ou plus polémique), la définition même de la pensée. Que veut dire «penser»?

Suite en format pdf.

Numéro de la publication:
5
Langue du contenu:
Pour citer ce document:
Chassay, Jean-François et Kim Doré. 2001. « Avant-propos: La science par ceux qui ne la font pas ». Dans La science par ceux qui ne la font pas. Article d’un cahier Figura. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/articles/avant-propos-la-science-par-ceux-qui-ne-la-font-pas>. Consulté le 22 avril 2019. D’abord paru dans (Chassay, Jean-François et Kim Doré (dir.). 2001. Montréal : Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. coll. Figura, vol. 05, p. i-1).
Fichier attachéTaille
cf5-1-avant-propos.pdf1.16 Mo
Classification