Cahiers Figura

Approche bioculturelle de la création littéraire, un darwinisme relatif

Année de parution:
2013

Dans ce collectif d’articles, une majorité d’auteurs adopte une posture critique sévère envers le darwinisme littéraire. Il faut l’admettre, tant par sa prétention à la scientificité que par sa tendance à favoriser la négation des théories poststructuralistes, le darwinisme littéraire se présente comme une offre hostile, proposant d’inféoder la théorie littéraire aux sciences soi-disant objectives. Ne serait-ce qu’au plan sémantique, la quincaillerie conceptuelle nécessaire au fonctionnement de ce biais critique peut rebuter plusieurs lecteurs issus des humanités. L’usage de concepts tirés de la théorie de l’évolution, de la paléontologie, de la philosophie analytique ou des sciences cognitives de première et de seconde génération provoque souvent plus de méfiance que d’enthousiasme auprès d’un public préférant centrer ses réflexions sur des phénomènes culturels.

Numéro de la publication:
33
Pour citer ce document:
Desrochers, Jean-Simon. 2013. « Approche bioculturelle de la création littéraire, un darwinisme relatif ». Dans Les voies de l'évolution. De la pertinence du darwinisme en littéraure. Article d’un cahier Figura. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/articles/approche-bioculturelle-de-la-creation-litteraire-un-darwinisme-relatif>. Consulté le 24 novembre 2017. D’abord paru dans (Chassay, Jean-François, Daniel Grenier et William S Messier (dir.). 2013. Montréal, Université du Québec à Montréal : Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. vol. 33, p. 169-191).
Fichier attachéTaille
cf33_09_jsd.pdf176.09 Ko
Aires de recherche:
Période historique:
Champs disciplinaires:
Problématiques:
Classification