Cahiers Figura

Actualité de la «fonction-auteur». Entre disparitions et résurrections successives

Année de parution:
2011

L'époque dite et inscrite comme étant «postmoderne» est de nos jours couramment associée, tant pour l'expliciter que pour la critiquer, à une pensée à la fois historico-conceptuelle et culturelle de l'«après», de l'a posteriori, de l'épuisement, de la déception, bref de la succession malheureuse. La magie du terme -le postmoderne comme dépassement, excès, débordement, transcendance!- a perdu de la force illusionniste et prestidigitatrice qui avait fait sa renommée, autant théorique que pratique. L'heure est à un cynisme et à une incrédulité forcément ironiques: là où cette postmodernité avait douté de toute «présence ontologique» dans le but de la dépasser, du moins de la recombiner, de la re-présenter, il vaut mieux désormais douter de la postmodernité elle-même et, sans doute, revenir à la stabilité éprouvée de quelques bons vieux schèmes systématiques.

Suite en format pdf.

Numéro de la publication:
27
Langue du contenu:
Pour citer ce document:
Simard, Charles Robert. 2011. « Actualité de la «fonction-auteur». Entre disparitions et résurrections successives ». Dans Figures et discours critique. Article d’un cahier Figura. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/articles/actualite-de-la-fonction-auteur-entre-disparitions-et-resurrections-successives>. Consulté le 22 octobre 2017. D’abord paru dans (David, Sylvain et Mirella Vadean (dir.). 2011. Montréal : Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. coll. Figura, vol. 27, p. 61-88).
Aires de recherche:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Figures et Imaginaires:
Classification