Cahiers Figura

À la recherche de l’espace perdu. Approches de la géopoétique

Année de parution:
2008

Prenons d’abord les mots «imaginaire» et «fantastique».

Que le fantastique soit très répandu dans notre contexte psychosocial, rien de plus certain. À mon sens, c’est une sorte de soupape dans un espace non seulement borné, surcodé, mais asphyxiant. C’est le signe même d’un confinement, d’un esprit déconnecté, tournant en rond. C’est la forme infantile de l’imaginaire. Le mot «imaginaire» est bien plus complexe. Mais je suis loin d’être sûr que l’imaginaire soit la clé de la grande spatialisation qui me semble nécessaire. Pour beaucoup, «art», «poésie» sont synonymes d’«imaginaire». Je mets cela radicalement en question.

Suite en format pdf.

Numéro de la publication:
18
Langue du contenu:
Pour citer ce document:
White, Kenneth. 2008. « À la recherche de l’espace perdu. Approches de la géopoétique ». Dans Le nouveau territoire : l'exploration géopoétique de l'espace. Article d’un cahier Figura. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/articles/a-la-recherche-de-lespace-perdu-approches-de-la-geopoetique>. Consulté le 21 octobre 2021. D’abord paru dans (Bouvet, Rachel et Kenneth White (dir.). 2008. Montréal : Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. coll. Figura, vol. 18, p. 11-30).
Fichier attachéTaille
cf18-2-white-a_la_recherche_de_lespace.pdf452.77 Ko
Aires de recherche:
Période historique:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Classification