La recherche de l'OIC offre de nouvelles options!

Le moteur de recherche de l'OIC affiche des contenus tirés à la fois du site de l'OIC et des sites qui lui sont affiliés. Les résultats affichés seront ceux des contenus en provenance des sites de la famille de l'OIC. Il est possible de préciser la recherche à partir des facettes listées à gauche de l'écran.

Search results

Search results

Dans le cadre de la série de conférences sur littérature contemporaine, Salon Double, Sarah Anthony a prononcé, le 15 avril 2014, une conférence ayant pour titre «Entre les bons et les méchants, entre le texte et la danse: la Belle au bois dormant selon Perrault, Petipa, Ek et Lock».
Conference

Université du Québec à Montréal

Ipsae

Cauhapé, Anne-Claire
Fabre, Grégory
Ipsae est un projet de performance évoquant la rencontre entre le corps, l'image et le son. La tonalité sur laquelle tous trois s'envisagent, la texture de leurs frôlements et la matière de leur dialogue.
Laplantine, François

Corps, rythme, gestes et langage. Quand l’ethnographie comme polygraphie rencontre la création de formes artistiques

L’une des raisons qui nous a conduits à organiser une confrontation entre des chercheurs en sciences sociales et des artistes peut être énoncée de la manière suivante: comment ouvrir ensemble un horizon de connaissance qui ne soit plus celui d’un dualisme stérile dissociant le sens et ce que l’on appelait autrefois le style. À la création artistique, le style. À la recherche scientifique, le sens. D’un côté la forme, de l’autre le fond. D’un côté l’imagination et la fiction, de l’autre la raison décrivant et analysant la réalité des faits.

Zeghdani, Betty

Le corps fragmenté de la danseuse orientale

Pour les écrivains-voyageurs de la première moitié du XIXe siècle tels que Théophile Gautier et Gustave Flaubert, seul le spectacle de la danse permet la rencontre avec ce corps fantasmé qu’est le corps féminin oriental, autrement dissimulé par les tabous moraux et religieux. Toutefois, mis en valeur à la fois par des ornements particuliers, mais aussi et surtout par la pratique de la danse elle-même, le corps de la danseuse est une apparition morcelée qui donne naissance à une poétique elle aussi soumise à la fragmentation. Dans cette aventure du corps fragmenté, l’ambition d’une connaissance anthropologique authentique doit sans cesse lutter contre la tentation d’une mythification et d’une littérarisation du corps de cette almée dont rêve une civilisation entière.

Dire et danser: le tissage des mots et de la chorégraphie dans «Deux mille dix-sept» de Maguy Marin

Cette communication de Paule Gioffredi s'inscrit dans cette volonté de la chercheure de développer une phénoménologie de la parole des artistes de danse, dans le prolongement de ses recherches qui consistent à articuler la phénoménologie de Merleau-Ponty et l'étude des oeuvres de danse comprises comme phénomène, comme événement mondain, c'est-à-dire dans leur mode d'apparaître, à partir du point de vue de spectratrice.

Création chorégraphique et météorologie du corps

À partir de l’expérience que j’ai vécue à titre de participante d’un stage de Body Weather (Météorologie du corps) avec Frank van de Ven à Cornwall, en Angleterre, ma communication abordera la création chorégraphique telle qu’expérimentée dans un contexte de voyage, à travers des journées de marche collectives et des explorations en mouvement réalisées près de falaises rocheuses surplombant la mer celtique.

Le corps féminin et l’espace carcéral

«La prison et l’enfermement, ou l’enfermement de manière générale, occupent une place assez importante et diversifiée dans la littérature. On n'a qu’à penser à des fictions autour de la prison, des témoignages du dedans ou du dehors, des écrits de prisonniers et des écrits sur la prison. 

Mais les années 40 ont marqué une rupture de l’image romantique de la prison avec Jean Genet et L’étranger de Camus.

J’avais envie d’effectuer une relecture de mon roman, Écorchées, dans ce sens.»

On se touche tous, tout le temps

«Une partie de mon travail en ce qui attrait au corps et à l’espace a à voir avec la proprioception, cette perception interne de soi, ces sensibilités cutanées et mécaniques. J’ai fait un certain nombre de découvertes qui ont à voir avec le thème d’aujourd’hui et desquelles j’étais complètement étonné.»

Pages

18 items found