La recherche de l'OIC offre de nouvelles options!

Le moteur de recherche de l'OIC affiche des contenus tirés à la fois du site de l'OIC et des sites qui lui sont affiliés. Les résultats affichés seront ceux des contenus en provenance des sites de la famille de l'OIC. Il est possible de préciser la recherche à partir des facettes listées à gauche de l'écran.

Search results

Search results

Conference

Université Concordia

Langage de la colonisation

Giroux, Dalie
Morisset, Jean
Ce deuxième atelier du chantier de recherche «Traduire les humanités» a pour but de travailler sur une hypothèse de Jean Morisset selon laquelle l'État colonial canadien se pense d'abord en anglais, jamais en français ni dans les langues autochtones.
Conference

Université du Québec à Montréal

Le Refus imaginaire

Lacroix, Laurier
Le récit de l’accès de la société québécoise à la modernité a été marqué par un acte devenu mythique: la publication en 1948 du manifeste «Refus Global» par un groupe de jeunes artistes réunis autour du peintre Paul-Émile Borduas.

Les groupes de filles comiques au Québec: filiation en folies

Il reste que, par le seul fait de se constituer en équipes pour faire rire, ces femmes établissent entre elles une filiation dans la comédie, filiation qu’on abordera à partir de certaines questions générales: comment se sont positionnées ces femmes par rapport au féminisme? Quels sont les thèmes privilégiés, les cibles visées, par les groupes? Peut-on voir une inter-influence entre leur vision du monde et leur vision de l’humour? Que nous apprennent ces groupes quand on les inscrit dans un continuum historique, discursif et social?

«To seek entry into other worlds is to risk seeing your own transformed»: sites de traduction et littératures minoritaires au Canada

Catherine Leclerc mobilise un concept récent, celui de site de traduction, et le ramène sur une scène moins littérale, mais plus littéralement traductionnelle. D'abord, à partir d'un roman franco-ontarien publié en 1990 et retraduit en français pour le Québec. Ensuite, d'un album récent en anishinabemowin de Samian. Dans les deux cas, le texte initiale et sa traduction occupent des espaces proches, entrelacés et difficiles à départager, des espaces qui donnent lieu à ce que Sherry Simon dans «Le trafic des langues» décrivait comme des traductions inachevées.

Les correspondances anatomiques dans «Action Writing» d'André Roy

Arilys Jia s'intéresse aux correspondances anatomiques dans la somme poétique Action Writing (1985). Elle part du constat que le corps, démultiplié dans le recueil, fait corps avec le texte, c'est-à-dire que le corps s'y déploie au même rythme que la pensée qu'il incarne, soit une pensée qui déconstruit le réel afin de le donner à voir.

Détours et silences du poème pour dire l’histoire chez Édouard Glissant et Layli Long Soldier

Pour les poètes Édouard Glissant et Layli Long Soldier, il s'agit simultanément de résister à l'imposition d'un discours officiel qui ne prend pas en compte les perspectives de leurs ancêtres et de proposer un rapport à l'histoire qui compose avec un passé parcellaire car fait de silences et d'oublis. Ces silences sont ceux des archives perdues tout comme des témoignages impossibles du fait du trauma colonial. La poésie a alors vocation à créer une nouvelle mémoire en explorant les zones d'ombre du passé pour se les réapproprier et en faire une source de création.

L’ours dans les contes

Dans un premier temps, nous observerons les représentations de l’ours, animal bien de chez nous, dans les contes québécois et amérindiens, tant de tradition orale que littéraire. À travers une sélection de textes, nous présenterons cet animal avec lequel l’humain entretien un rapport amour/haine. Bête sauvage à la morphologie impressionnante, l’ours effraie et fascine à la fois. Dans les contes, l’ours peut devenir un héros réaliste, sacré, merveilleux, mythique, anthropomorphisé à divers degrés… selon les cultures et les époques.

Sortir du monolinguisme

«Je pense que l’enjeu de traduire de l’arabe au français ici est plus qu’un enjeu linguistique. Il y a, derrière cela, tout un imaginaire qu’on est en train de faire exister. Ce qui est intéressant, c’est qu’il y a comme une espèce d’inversement du rapport à l’autre.»

Pages

20 items found