La recherche de l'OIC offre de nouvelles options!

Le moteur de recherche de l'OIC affiche des contenus tirés à la fois du site de l'OIC et des sites qui lui sont affiliés. Les résultats affichés seront ceux des contenus en provenance des sites de la famille de l'OIC. Il est possible de préciser la recherche à partir des facettes listées à gauche de l'écran.

Search results

Search results

Conference

Université du Québec à Montréal

Jean Genet: l'érotisme délogé

Castanet, Hervé
Vers 1953, Genet est affronté à une expérience cruciale qu’il décrit à deux reprises — il en sort bouleversé: «Quelque chose, dit-il, qui me paraissait ressembler à une pourriture était entrain de gangrener toute mon ancienne vision du monde.»
Conference

Université du Québec à Montréal

Immanence et transtextualité: les formes de l'imaginaire chez Robert Lalonde

Jarosz, Krzysztof
À cause de ses origines partiellement amérindiennes que Robert Lalonde assume ouvertement, on est parfois tenté de percevoir son œuvre comme proposition d’un métissage culturel en vertu duquel l’identité québécoise contiendrait une composante autochtone.
Hamel, Jean-François
2015
À l'occasion de l'exposition de la BnF intitulée «Guy Debord, un art de la guerre», au printemps 2013, Le Monde publie un article sur l'héritage du situationnisme.
Chassay, Jean-François
2011
Comme il arrive souvent à propos de termes qui deviennent des concepts largement véhiculés, celui d’interdisciplinarité laisse place à un important flou sémantique.
Marsot, Julien

Diogène le Cynique, un modèle d'inconvenance pour la bohème? Moreau, Baudelaire et la vie de chien

En consultant le Dictionnaire universel de la langue française de Charles Nodier et Victor Verger, le lecteur du XIXe siècle pouvait parcourir l'entrée suivante: "Cynisme, s.m. la philosophie cynique, la doctrine des philosophes cyniques. - Le caractère de celui qui brave toutes les lois de la convenance et de la pudeur." Cette définition succincte à même un lexique du Romantisme n'est pas sans indiquer d'emblée la séduction qu'a pu exercer la notion de "cynisme" sur l'imaginaire de certains poètes du siècle avides de provocations. Comme le suggèrent les deux acceptions relevées par Nodier et Verger, la notion est scindée entre le sens de la référence savante extraite de la tradition philosophique et le sens commun du terme qui caractérise plus généralement une disposition inconvenante. Dans les représenttions de la marginalité au XIXe siècle, ces deux niveaux sémantiques sont appelés à s'interpénétrer, notamment par le biais d'une figure emblématique [...], Diogène le Cynique.
Klein, Alexandre

Quelle médecine pour l'homme augment? Étude des enjeux philosophiques de l'anthropotechnie

Le posthumain, cet être humain dont les caractéristiques essentielles n'ont plus rien de commensurable avec celles qu'on lui connaît aujourd'hui, n'est pas qu'un être de fiction, un personnage imaginaire des romans de science-fiction, des nouvelles d'avant-garde, des bandes dessinées ou des films à gros budget. Certes, il n'est pas encore totalement présent en chair et en os, ni même en chair et en métal, mais il n'en reste pas moins un évènement de notre temps. D'une part parce que la fiction participe d'un champ qu'il faut bien qualifier d'imaginal au sens où il ouvre des possibilités concrètes, et d'autre part, parce que sa simple évocation conduit à l'apparition de débats et de prises de position bien réelles, s'ancrant dans notre présent.
David, Sylvain

Cosmo/logos. Sorties littéraires de la modernité

La cosmologie des modernes serait, selon l'anthropologue Philippe Descola, en train de montrer des signes d'usure, si ce n'est de carrément "vaciller". Une cosmologie est, je le rappelle, une manière de connaître un monde, ou, plus précisément, de répartir et ordonner les éléments qui le constituent. Dans le cas des modernes, ce partage et cette catégorisation reposent sur une distinction tranchée entre une nature, universelle et partagée, et la culture (ou civilisation), strict apanage de l'humain.

Pages

29 items found