La recherche de l'OIC offre de nouvelles options!

Le moteur de recherche de l'OIC affiche des contenus tirés à la fois du site de l'OIC et des sites qui lui sont affiliés. Les résultats affichés seront ceux des contenus en provenance des sites de la famille de l'OIC. Il est possible de préciser la recherche à partir des facettes listées à gauche de l'écran.

Search results

Search results

Dire la surface

Durant l'hiver 1996, de passage à Montréal, l'exposition The Morgue d'Andres Serrano. Une trentaine de photographies montrant des cadavres humains, saisis sur pellicule dans l'intimité d'une morgue new-yorkaise.

Le mouvement des fluides. «La Machine d'eau de Manhattan», de E. L. Doctorow

Il y a de ces fins qui ne veulent pas finir, qui se croient éternelles, qui vont à l’encontre de leur nature. S’agit-il encore d’une fin quand elle dépasse ses limites? Quand elle refuse de se conformer à sa propre définition? Comment expliquer une fin qui n’en est pas une? Une fin qui s’annule, en quelque sorte?

Un mauvais moment à passer. Les épiphanies de l'altérité dans «La Voix du maître» de Stanislas Lem

Toute pensée qui s’efforce d’imaginer la fin absolue se heurte à l’aporie de devoir concevoir aussi une fin relative, la sienne propre. Et c’est sans doute le plus difficile. Car la fin que l’on peut penser est toujours celle que l’on peut voir: celle des autres. C’est pourquoi la fin totale, comme sa propre fin à soi, ne peuvent jamais que dessiner le lieu de l’Autre absolu.

L'épreuve du cancer. De l'errance au sens

Étymologiquement, errance vient du latin errare qui signifie «se tromper», «s’égarer», et c’est souvent en ces termes que les femmes évoquent, au moins dans un premier temps, l’expérience du cancer: elles se sentent «perdues», elles n’ont plus de repères, ceux-ci se sont «tous effondrés», elles sont face à «un trou», face «au vide», plongées dans le noir «des ténèbres».

Mort animale et inhumanité des hommes: les animaux comme arrière-plan moral dans «Disgrace» et «Waiting for the Barbarians» de J. M. Coetzee

Ma proposition portera sur la manière dont les rapports humains-animaux, s'ils ne sont pas le sujet principal et explicite de l’oeuvre J. M Coetzee, peuvent toutefois apparaître comme une toile de fond à portée éthique aux drames qui secouent les protagonistes. Je m'intéresserai aux romans Waiting for the Barbarians (1980) et Disgrace (1999) qui mettent en exergue les problématiques coloniales et postcoloniales relatives à l'oppression, à la résistance à l'arbitraire et à la possibilité d'un pardon.

La violence sur quatre roues: images du camion dans la couverture photographique des conflits au Moyen-Orient

La figure du camion occupe une place importante dans la couverture photographique et photojournalistique de conflits militaires variés, de la Seconde Guerre mondiale à nos jours. Jasmin Cormier s’intéresse, dans cette courte communication, à deux cas de figures particuliers: la disparition des corps au profit des camions lors de la Première Guerre du Golfe et l’utilisation à outrance du camion par l’État islamique. 

Femmes violentes et transgression de genre dans les nouvelles de l'auteure finlandaise Rosa Liksom

Il y a, dans l'oeuvre de l'auteure Rosa Liksom, un important décalage entre le temps de la description et son contenu. La violence et le pathétique des situations décrites ne trouvent pas, dans l'implication émotive des personnages, leur équivalent. Ainsi, l'innommable et la banalité cohabitent dans cet espace restreint de la nouvelle et vont jusqu'à provoquer l'inconfort de la lectrice ou du lecteur.

Pages

16 items found