Collège Ahuntsic

L’«homo anacyclismus», ou le recycleur

Researchers Articles
Publishing Year:
2013

L’être humain du vingt et unième siècle recyclera… ou ne sera pas. Il sera un homo anacyclismus.

Cette sentence est sans doute outrancière, mais elle est pourtant confirmée — à peu près quotidiennement — par l’actualité sociale, politique et environnementale de nos sociétés. Les espaces consacrés au recyclage se multiplient dans l’espace public et semblent destinés à dépasser en nombre les espaces consacrés à l’entreposage et à la destruction; les discours visant à sensibiliser les citoyens à l’importance — à la dignité — du recyclage se font quant à eux de plus en plus insistants, faisant naître un sentiment de culpabilité chez ceux qui ne se plient pas à leurs exhortations.

Du fait de sa présence soutenue, la dimension environnementale du recyclage est la plus connue, mais elle n’est pas, et n’a jamais été, la seule. À partir du moment où l’on considère le recyclage comme la réutilisation de ce qui a déjà servi (que l’usage ultérieur coïncide ou non avec le premier), la culture dans son ensemble devient un gigantesque terrain de jeu.

*

Cet article a d'abord été présenté dans Philo & Cie, n.4 en 2013.

AttachmentSize
homoanacyclismusrecycleurpsg.pdf157.7 KB
To cite this document:
St-Germain, Philippe. 2013. “L’"homo anacyclismus", ou le recycleur”. Available online: l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/en/publications/l-homo-anacyclismus-ou-le-recycleur>. Accessed on May 21, 2019. Source: (2013. vol. 4, pp. 3-4).
Fields of Discipline:
Problematics:
Classification