Université du Québec à Montréal

Roldan, Sébastien

En août 2013, Sébastien Roldan a soutenu une thèse en cotutelle franco-québécoise à l’Université du Québec à Montréal et à l’Université Paris Ouest-Nanterre, sur la question du suicide dans le roman naturaliste. Ses travaux s’intéressent au dialogue qui s’effectue entre littérature et philosophie dans les œuvres littéraires françaises du XIXe siècle. En tant que lauréat de l’édition 2011 du prix Chercheurs auteurs de la relève, il a publié aux Presses de l’Université du Québec un essai intitulé La Pyramide des souffrances dans La Joie de vivre d’Émile Zola. Il examine en ce moment, à l’occasion d’études postdoctorales financées par le CRSH et menées au CERIEL de l’Université de Strasbourg, la représentation de la Seine et de son cours, dont la littérature entre 1800 et 1900 (prose et poésie) tend à faire un symbole phare des enjeux philosophiques et littéraires du texte.

Article(s) d'une publication