Symposium

Dédoublement et fragmentation dans «La Fille aux yeux d'or»

Friday 24 April 2015, 11:30

Selon Rémi Astruc, le grotesque est lieu d'impossibilité réalisé, un entre-deux qui présente un monde dédoublé. D'après William Keiser, ces parties essentielles consistent d'un «mélange d'éléments hétérogènes, la confusion, la qualité fantastique et même une espèce d'aliénation du monde». C'est ce grotesque qui, selon Astruc, caractérise le romantisme noir de Baudelaire. Un grotesque où «il s'agit alors d'un héros en proie à une rupture beaucoup radicale avec le monde que la simple mise à l'écart provoquée par la difformité extérieure». Contemporain au malaise artistique inscrit dans la fameuse préface de Mademoiselle de Maupin de Gauthier, je propose que La fille aux yeux d'or de Balzac s'apparente à ce genre de grotesque.

Referenced author(s) and artist(s):
To cite this document:
Faris, Allison. 2015. “Dédoublement et fragmentation dans "La Fille aux yeux d'or"”. Within La chair aperçue. Imaginaire du corps par fragments (1800-1918). Symposium hosted by Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 24 avril 2015. Document audio. Available online: l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/en/communications/dedoublement-et-fragmentation-dans-la-fille-aux-yeux-dor>. Accessed on December 9, 2019.
Historical Periodization:
Geographical Context:
Fields of Discipline:
Problematics:
Objects and Cultural Practices:
Figures and Imaginary:
Classification