scientific

Résurgence des figures mythiques et mutations du corps humain dans l'imaginaire contemporain, l'exemple de quelques séries: Fringe, Dark Angel, Dollhouse, Continuum, Orphan Black

Nous nous proposons de prendre comme corpus d’étude certaines séries TV contemporaines où se manifeste la présence du détective et du savant fou, pour montrer que ces figures sont symptomatiques d'un questionnement sur l'humain, en particulier les évolutions, expérimentations, mutations possibles de son corps auxquelles les biotechnologies et le numérique peuvent mener.

Fringe

Friday 11 February 2022
Pop-en-stock transatlantique
Participant·e·s:
Després, Elaine
Favard, Florent
Machinal, Hélène

Elaine Després, Florent Favard et Hélène Machinal reviennent ensemble sur la série «Fringe» de J. J. Abrams, Alex Kurtzman et Roberto Orci, qui a été diffusée sur la chaîne Fox de 2008 à 2013. Ils discutent notamment de complexité narrative des séries contemporaines, du motif de la transgression et des représentations de la science et des savants fous. Ils se questionnent également sur les différents enjeux de genre, mais aussi du traitement des corps souvent brutalisés que met en scène la série.

Frankenstein, Inc.: Quand le savant fou devient prolétaire

À l’ère néolibérale, les savants fous ne sont plus des iconoclastes isolés, mais une partie prenante d’énormes multinationales qui les emploient par centaines. Alexandre Desbiens-Brassard explorer comment Jurassic Park de Michael Crichton et Oryx and Crake de Margaret Atwood transforment la figure du savant fou héritée de Shelley en une nouvelle figure, celle du savant fou corporatif.

L'ombre de Frankenstein: Science et magie dans «The Prestige» de Christopher Nolan (2006)

La communication de Gaïd Girard relève plutôt de l'histoire culturelle dans la mesure ou le film de Nolan n'est pas une adaptation explicite de Frankenstein, mais celle d'un roman de Christopher Priest aussi intitulé The Prestige. À travers l'histoire de la rivalité entre deux grands prestidigitateurs dans le Londres victorien de la fin XIXe, elle met en scène les rapports complexes entre science et spectacle, que les adeptes du mesmérisme exploitaient déjà depuis la fin du XVIIIe siècle.

Perdre son corps et prendre le contrôle: la trajectoire de Jan Compton dans The Brain That Wouldn’t Die

«Dans ce qui suit, j’aimerais suggérer que le personnage principal du film, The Brain That Wouldn't Die, est celle qui est soumise au projet scientifique délirant: Jan Compton, incarnée par Virginia Leith, qui est affectueusement surnommée “Jan in the Pan” parce que sa tête passe presque tout le film dans un casseau.

Portrait du scientifique en lecteur: l'influence de la littérature d'anticipation sur le projet d'une greffe de tête humaine

Les analyses confrontant des textes littéraires et des textes scientifiques s’effectuent le plus souvent d’une manière externe, dans la mesure où on compare des corpus qui ne se croisent pas autrement que dans l’analyse elle-même. […] J’aimerais aujourd’hui ajouter une troisième et bien étrange variable dans ce rapport entre anticipation et réalisation: le cas d’un scientifique de chair et d’os qui assume pleinement ce qui le relie à des fictions antérieures.

De la normalité à l'anomalie. Penser le monstre dans les textes d'anticipation

Les fictions qui m’intéressent et dont je parlerai ici (Alfred Capus, Maurice Renard et Edmond About) sont de trois modèles très différents et appellent toujours des médecins à la barre. Ils produisent des textes, journaux et manuscrits qui servent de mégaphone, sinon d’embrayeurs narratifs, à ce qui est raconté.

Subscribe to RSS - scientific