pornographie

Demangeot, Fabien
Dans la préface de la deuxième édition de «L’Impossible», Bataille dit que l’outrance du désir et de la mort permet seul d’atteindre la vérité. La notion de vérité est cependant ici ambiguë puisqu’elle semble se rapporter à la fois à une connaissance individuelle de type ontologique et à la découverte des mystères de l’univers. Bien que le contenu de ce savoir reste abstrait, le martyr, à l’aube de sa mort, aurait la possibilité de l’entrevoir.
Cahiers Figura

Université du Québec à Montréal

Traduire le texte érotique

Directeur(s):
Boulanger, Pier-Pascale
N° de la publication:
32
La traduction du texte érotique est une tâche ardue parce que, à cheval entre deux imaginaires culturels, elle soulève la question des valeurs morales et littéraires rattachées à la représentation du sexe.
Cazenove, Pavel

Sade, pornographe

Selon l’opinion, un bon écrivain c’est quelqu’un qui a quelque chose à dire et qui le dit bien. Alain Robbe-Grillet —grand sadien s’il en est— a proposé, sous l’apparence d’un paradoxe facétieux mais qui se révèle fort juste, de «définir» l’écrivain comme quelqu’un qui n’a rien à dire et qui le dit mal. Partir du principe qu’un écrivain doit avoir quelque chose à dire, un message profond à faire passer, cela revient à considérer son écriture comme simple acte de communication, alors qu’elle ne peut être qu’une construction, une création.
Di Folco, Philippe

La pornographie est-elle une esthétique?

Quel que soit le registre d’exposition, fiction ou documentaire, la phénoménologie de l’activité sexuelle humaine en ses performances se heurte encore à un triple régime régulateur: le droit écrit, les usages et notre peur. De nos jours, en Occident, aucun arsenal juridique solide n’est opposable à la libre publication de textes érotiques regardés comme obscènes et souvent désignés, à tort, comme pornographiques. La censure effective, si jamais, provient du dispositif marchand, par exemple du prescripteur, comme le fait d’un refus de promotion.
Boulanger, Pier-Pascale

Présentation

Le présent collectif réunit des textes qui explorent les représentations contemporaines de l’érotisme littéraire en traduction. La traduction y est envisagée comme l’activité ardue et parfois compromettante consistant à faire passer la chose érotique entre les langues —en l’occurrence le français, l’anglais, l’arabe, l’italien, l’hébreu, le yiddish et le finnois— et entre les imaginaires culturels. Mais on se rend compte que ce passage des valeurs du texte érotique source est tout sauf évident, puisqu’il implique l’organisation de celles-ci en vue du contexte cible.
S'abonner à RSS - pornographie