La recherche de l'OIC offre de nouvelles options!

Le moteur de recherche de l'OIC affiche des contenus tirés à la fois du site de l'OIC et des sites qui lui sont affiliés. Les résultats affichés seront ceux des contenus en provenance des sites de la famille de l'OIC. Il est possible de préciser la recherche à partir des facettes listées à gauche de l'écran.

Résultats de la recherche

Résultats de la recherche

David, Sylvain

Cosmo/logos. Sorties littéraires de la modernité

La cosmologie des modernes serait, selon l'anthropologue Philippe Descola, en train de montrer des signes d'usure, si ce n'est de carrément "vaciller". Une cosmologie est, je le rappelle, une manière de connaître un monde, ou, plus précisément, de répartir et ordonner les éléments qui le constituent. Dans le cas des modernes, ce partage et cette catégorisation reposent sur une distinction tranchée entre une nature, universelle et partagée, et la culture (ou civilisation), strict apanage de l'humain.
Schwerdtner, Karin

De l'événement dans «Sable noir» de Chantal Chawaf

Tout un pan de la littérature française contemporaine se caractérise par la prise en compte de l'Histoire et de la mémoire, celles surtout de la période de l'Occupation et des événements de la Deuxième Guerre mondiale. Parmi les romans sur la guerre parus depuis ce que Dominique Viart conçoit comme «la vague de 1997, année de parution de "Dora Bruder"», se trouve «Sable noir» de Chantal Chawaf.
Huglo, Marie-Pascale

Que se passe-t-il quand il ne se passe rien? L'événement et le quotidien dans la littérature narrative contemporaine

La littérature narrative contemporaine se démarquerait par une transitivité dont l'un des traits distinctifs serait l'exploration renouvelée de l'événement comme mode du devenir. Si ce devenir engage un questionnement individuel ou collectif du monde, il implique aussi une transformation étroitement liée à la constitution du récit.
Parent, Stéphanie

Le manuscrit des «Champs magnétiques» d'André Breton et Philippe Soupault: le paradoxe de l'écriture automatique.

Au printemps 1919, André Breton et Philippe Soupault tentent l'expérience poétique on ne peut plus déterminante de l'écriture automatique. Partant de l'hypothèse que «la vitesse de la pensée n'est pas supérieure à celle de la parole et qu'elle ne défie pas forcément la langue, ni même la plume qui court», ils décident de «noircir du papier» afin de parvenir à la «pensée parlée», pensée qui n'est nullement censurée.

Pages

37 éléments trouvés