La recherche de l'OIC offre de nouvelles options!

Le moteur de recherche de l'OIC affiche des contenus tirés à la fois du site de l'OIC et des sites qui lui sont affiliés. Les résultats affichés seront ceux des contenus en provenance des sites de la famille de l'OIC. Il est possible de préciser la recherche à partir des facettes listées à gauche de l'écran.

Résultats de la recherche

Résultats de la recherche

Peyramayou, Virginie

Représentation du rapport entre corps et espace dans quelques performances dessinées: une interdépendance entre limite spatiale et corps du performeur

Dans le cadre de la réflexion sur les représentations artistiques et littéraires contemporaines du rapport entre corps et espace, certaines propositions plastiques de performances dessinées activent une relation d'interdépendance, le corps et l'espace agissant de pair, pour faire émerger le graphisme.

Pelletier, Vicky

À défaut d'ensauvagement, la sauvagerie

Dans «Running Wild» («Sauvagerie» en traduction française), paru en 1988, J. G. Ballard s'intéresse au phénomène des communautés fermées. Ce récit prend la forme d'une enquête menée par un consultant psychiatre adjoint de la police de Londres, Richard Greville, qui doit faire la lumière sur un massacre sordide resté inexpliqué: au matin du 25 juin 1988, tous les adultes présents à Pangbourne Village, une communauté fermée située dans la banlieue de Londres, sont assassinés à quelques minutes d'intervalle, tandis que les treize enfants, âgés de huit à dix-sept ans, sont portés disparus.
Després, Elaine

Désévolution chez le docteur Moreau

Angleterre, 1859. Après plus de vingt ans d’attente et d’hésitations, Charles Darwin, provoqué par un jeune chercheur sur le point de publier une théorie similaire, fait finalement paraître son «Origin of Species», résultat d’observations faites lors de son désormais célèbre voyage à bord du HMS Beagle. L’onde de choc de cette publication est à la hauteur des pires craintes du naturaliste: il n’est pas si évident de convaincre l’homme (occidental de surcroît) qu’il n’a pas été crée par et à l’image de Dieu, mais a plutôt évolué à partir d’une forme primitive de primate.
Cersonsky, Emily

From Japonism to The Lighthouse

Virginia Woolf’s novel To the Lighthouse is undeniably her most art-oriented work in its examination of both writing and painting. Many literary critics have rightly and richly contextualized its imagery and philosophy in Woolf’s understanding of contemporary Impressionist and post-Impressionist art through the theories of her friend Roger Fry in his text Vision and Design.
Lusignan, Mario

L'espace gothique: l'exemple du Moine de Matthew Lewis

Cette étude entend ouvrir la discussion sur un chapitre de l'histoire du roman anglais du point de vue de l'imaginaire de la fin, point de vue demeuré, jusqu'ici, lacunaire. Alors que les perspectives critiques des études contemporaines sur la période littéraire «gothique» prennent des directions différentes, curieusement, une analyse de son langage eschatologique semble en être absente.
Marin Lamellet, Anne Lise

L'errance dans le cinéma de Mike Leigh ou l'odyssée des laissés-pour-compte du thatchérisme

L’errance, qu’elle soit physique ou spirituelle, est un thème récurrent dans le cinéma de Mike Leigh des deux dernières décennies. Tous ses films sortis en salle ont pour cadre Londres et ses banlieues, lieux des pérégrinations des protagonistes qui souffrent tous d’un manque de repères dans leur vie professionnelle ou affective.
Geng, Alexis

Joseph Conrad. L'errance du verbe

Lorsque paraît en 1896 An Outcast of the Islands, second roman de Joseph Conrad, les critiques sont pour la plupart élogieuses, mais quelques voix discordantes se font entendre, qui pointent les défauts présumés du livre – long et fastidieux selon le National Observer, submergé par les descriptions d’après le Sketch.
L'Allier, Alexis

Virginia Woolf et le moi ballotté dans la ville en mémoire. Sur «Au hasard des rues. Une aventure londonienne»

On connaît Paris, Londres, Montréal et New York, leurs rues et leurs quartiers, on connaît la ville et la modernité, les déchets qu’on répand et les biens qu’on récolte au passage, la librairie du coin et le café entre deux courses. Pourtant, en chemin, on s’égare et on se perd soi-même.

Pages

63 éléments trouvés