La recherche de l'OIC offre de nouvelles options!

Le moteur de recherche de l'OIC affiche des contenus tirés à la fois du site de l'OIC et des sites qui lui sont affiliés. Les résultats affichés seront ceux des contenus en provenance des sites de la famille de l'OIC. Il est possible de préciser la recherche à partir des facettes listées à gauche de l'écran.

Résultats de la recherche

Résultats de la recherche

Canovas, Frédéric

Entre texte et image: déconstruction du masculin dans «Paul et Virginie» de Bernardin de Saint-Pierre

Le nombre de «livres à figures» (le mot «illustrations» n’apparaît que vers 1830) publiés dans les trente premières années du siècle donne le tournis. Il y a plusieurs motifs à cette véritable explosion du livre illustré: raisons techniques tout d’abord avec l’amélioration de la qualité du papier, l’invention du stéréotype (clichés), l’impression de meilleure qualité, plus rapide, moins coûteuse, mais raisons liées aussi à l’alphabétisation croissante des classes moyennes et à l’augmentation du pouvoir d’achat. En bref, le livre illustré devient un produit de consommation

Loiselle, Fannie

Inventer une mémoire pour la banlieue

Le 28 février 2013, un homme a été englouti par un trou géant qui s'est ouvert dans sa maison, en banlieue de Tampa, en Floride. Seul le plancher de la chambre a sombré avec le disparu; avant d'être rasées par mesure de sécurité, les autres pièces de la demeure étaient intactes. En prenant connaissance de ce fait divers, j'ai pensé qu'il correspondait parfaitement à mon sentiment sur la vie en périphérie d'une grande ville: sa formidable inertie aspire les gens dans les entrailles de la Terre.
Pelletier, Vicky

À défaut d'ensauvagement, la sauvagerie

Dans «Running Wild» («Sauvagerie» en traduction française), paru en 1988, J. G. Ballard s'intéresse au phénomène des communautés fermées. Ce récit prend la forme d'une enquête menée par un consultant psychiatre adjoint de la police de Londres, Richard Greville, qui doit faire la lumière sur un massacre sordide resté inexpliqué: au matin du 25 juin 1988, tous les adultes présents à Pangbourne Village, une communauté fermée située dans la banlieue de Londres, sont assassinés à quelques minutes d'intervalle, tandis que les treize enfants, âgés de huit à dix-sept ans, sont portés disparus.
Giraud, Éric

Tension narrative ou infection opportuniste, une lecture d’«Extrêmement fort et incroyablement près» de Jonathan Safran Foer

Le roman de Jonathan Safran Foer, «Extrêmement fort et incroyablement près», se situe à New York et entretient un lien «extrêmement fort» avec les événements du 11 septembre 2001, car ils sont à l’origine de la mort du père du jeune narrateur et de son deuil problématique.
Odaert, Olivier

L'imaginaire infantile du «Petit Prince» d'Antoine de Saint-Exupéry

Si nous admettons volontiers que tous les livres pour adultes ne soient pas accessibles aux enfants, notre orgueil d'adultes nous pousse à croire que tous les livres pour enfants nous sont parfaitement compréhensibles. Pourtant, la lecture d'un conte impose de retrouver la crédulité et l'innocence du premier âge de la vie.
Lachaud, Magali

Les oeuvres médiévales, entre lectures scolaires et lectures privées

Bien que la littérature pour enfants constitue un genre distinct et indépendant dès la fin de l’Ancien Régime, qu’un goût pour le roman historique s’affirme en France à partir de 1820, et que les romans de chevalerie, romans courtois et moralités soient prisés d’un vaste public jusque dans les années 1880, les productions littéraires du Moyen Âge ne s’inscrivent dans le répertoire spécifique de l’enfance qu’au cours de la seconde moitié du xIxe siècle.
Hamaide, Eléonore

Paul Cox ou le codex imaginatif

Paul Cox fait figure de touche-à-tout, aussi bien intéressé par le graphisme, le design, la peinture que les livres pour enfants. L’horizon d’attente qu’il trace dans un blogue rédigé en parallèle à une exposition présentée au centre Georges Pompidou est celui d’un homme de lettres, un autodidacte jamais rassasié de savoir.
Van den Broeck, Sophie

Un imaginaire normé? La question du détournement dans l'album de jeunesse

Dans un contexte de discussion sur l’imaginaire, pourquoi, paradoxalement, sommes-nous amenés à parler de norme et de stéréotypes? Et, tout d’abord, pourquoi en parler en partant du support de l’album jeunesse? La réflexion se situe dans le cadre d’une thèse en projet au sein du Centre Gavroche (centre de recherche en littérature d’enfance et de jeunesse à l’Université Libre de Bruxelles).
Lamarre, Laurence

L'espace comme représentation identitaire du passage de l'enfance à la maternité dans «Le bonheur conjugal» de Léon Tolstoï

Le sentiment d'identité découle en grande partie du fait de pouvoir -ou non- habiter un espace bien à soi. Il n'y a pas si longtemps, se marier, pour beaucoup de femmes, signifiait non seulement la fin de l'enfance, mais aussi la séparation d'avec deux pôles identitaires importants: d'abord le nom, puis le territoire.

Pages

40 éléments trouvés