Université du Québec à Montréal
RADICAL

L'hypertexte: une lecture sans fin

Articles des chercheurs
Année de parution:
1999

Lit‐on un hypertexte fictionnel? Il est clair qu'on y navigue, les mains sur le clavier. Mais lire? Évidemment, nos yeux se posent sur du texte, nous déchiffrons des lettres, des mots, des phrases, de plus en plus associés à des images de toutes sortes. Nous comprenons des fragments et sommes à même de les lier entre eux. Mais parvenons‐nous à retrouver le récit à travers les dédales du labyrinthe hypertextuel, à nouer en fait les diverses composantes de la mise en intrigue. Pouvons‐nous aller au-delà d'une simple progression à travers le texte et déployer à l'aide de son imagination des strates de signification n'apparaissant pas littéralement? Lire, en un mot, en prenant le texte au sérieux? Car lire n'est pas que saisir du texte, faire ce que les machines à lire réussissent avec de plus en plus de facilité à simuler, mais se l'approprier.

*

Cet article a d'abord été publié dans Littérature, informatique, lecture. De la lecture assistée par ordinateur à la lecture interactive, aux éditions Limoges en 1999 et sur le site de l'Astrolabe, en 2003.

 
Fichier attachéTaille
lhypertexte_une_lecture_sans_fina.pdf117.97 Ko
Pour citer ce document:
Gervais, Bertrand et Nicolas Xanthos. 2003. « L'hypertexte: une lecture sans fin ». En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/publications/lhypertexte-une-lecture-sans-fin>. Consulté le 28 avril 2017.
Aires de recherche:
Période historique:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification